mercredi 26 décembre 2012

Pour tous ceux qui sont concernés par la guerre : le témoignage de Thich Nhat Hanh

"Chers amis,
Je voudrais vous faire part de ma pratique quand je suis en colère. Pendant la guerre du Vietnam, il y avait beaucoup d’injustice, et des milliers de personnes sont tués, y compris des amis et des disciples à moi. J’étais très en colère." ...
Pour lire la suite, cliquez ici.

lundi 24 décembre 2012

Dimanche 30 décembre :"Sagesses Bouddhistes" invite Thich Nhat Hanh

L'émission "Sagesses Bouddhistes" sur France 2 a diffusé dimanche 30 décembre 2012 : 

"Liberté et paix intérieure, messages du Vénérable Thich Nhat Hanh"

samedi 22 décembre 2012

Pagode Van Hanh : prochains cours

Les prochains enseignements du vendredi soir, donnés par le Vénérable Maître Thích Nguyên Hùng, auront lieu les 4 et 18 janvier 2013 de 19h à 20h30.

Message de Noël de la part de Thầy : « Son chez-soi est le chemin »

Certains d'entre nous vivons dans notre pays natal et pourtant nous avons envie de partir pour aller vivre ailleurs. Nous sentons que nous n'avons pas de vraie demeure. Certaines personnes juives ressentent qu'elles n'ont pas de pays. Elles vagabondent et cherchent leur pays depuis des milliers d'années - un endroit, un morceau de terrain qu’elles puissent appeler leur pays, et même de nos jours ils n'ont pas encore trouvé ce pays. La période de Noël, dans la culture occidentale est un moment de l'année où tous les membres de la famille essaient de se réunir, où que l'on soit on essaie de revenir chez soi, comme au nouvel an lunaire au Vietnam. Nous décorons notre maison pour qu’elle soit douillette et confortable. Nous rêvons tous d'avoir un foyer où nous nous sentons bien : alors, nous n'éprouvons pas le besoin de chercher ailleurs, nous ne poursuivons plus rien.
A la recherche de notre demeure

Dès sa naissance, Jésus Christ était un refugié sans maison. En grandissant, quand il devint jeune homme, cette situation continua : il fut un vagabond sans véritable demeure. Dans un de ses discours il affirma :"Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. » (Matthieu, 8 :20)
Siddhartha, adulte, s'est trouvé dans une situation similaire. Né dans une famille royale, riche, il pouvait avoir tout ce qu'il désirait ; il avait une belle femme, un fils très mignon et un avenir brillant devant lui. Il était destiné à devenir roi et à régner sur un grand empire ; mais il ne se sentais pas à l'aise, il ne se sentait pas chez lui. C'est pourquoi il dut quitter sa famille et partir à la recherche de sa véritable demeure, de la paix intérieure.
Tous deux, Jésus et Siddhartha cherchaient leur vraie demeure. Ils voulaient trouver une demeure où ils n'auraient plus besoin de chercher quoique ce soit, où ils se sentiraient véritablement chez eux et en paix. Les occidentaux ont une expression « rien ne vaut son chez-soi"(« There is nothing like home ») exprimant le sentiment qu'il n'y a rien de mieux que de pouvoir revenir chez soi après en avoir été éloigné. Mais pourtant nous ne nous sentons pas chez nous, même lorsque nous sommes avec notre famille, même dans notre maison parce que dans notre famille il n'y a pas suffisamment de chaleur, de paix, il n'y a pas assez d'amour. Nous n'y sommes pas à l'aise. Nous n'y sommes pas heureux.Et nous les français, les anglais, les vietnamiens, les américains, nous sommes chez nous, dans notre pays, dans notre patrie mais nous ne sommes pas contents et nous avons envie d’aller ailleurs. C'est que nous n'avons pas encore trouvé notre véritable demeure, dans notre cœur. Cet hiver, même si nous achetons un sapin de Noel pour décorer notre maison cela ne signifie pas pour autant que nous ayons trouvé notre vraie demeure ou que nous nous sentions bien dans notre pays. Il doit y avoir l'amour, la chaleur et l'épanouissement pour que notre demeure soit un vrai "chez soi".

POUR LIRE LA SUITE, CLIQUEZ ICI.

mercredi 19 décembre 2012

Prière pour être heureux tout au long du jour


M'éveillant je souris, mes 24 heures sont toutes nouvelles, je fais le vœu de les vivre pleinement dans la vigilance et de poser sur le monde, sur les êtres et sur moi-même un regard d'amour". J'exprime ma gratitude d'être en vie ce matin.
Je choisis de m'ouvrir aux nombreux possibles de ce jour. Que la pleine conscience développe en moi un regard neuf pour que je puisse me laisser surprendre, étonner, émerveiller. Quelques soient les évènements et les personnes rencontrées, puissè-je tout au long de ce jour marcher avec les pas du Bouddha, regarder avec les yeux du Bouddha, parler avec la bouche du Bouddha, comprendre avec l'esprit du Bouddha, enlacer avec les bras et le cœur du Bouddha.

Puissè-je aussi tout au long du jour voir en chaque personnes rencontrée le visage du Bouddha,, en chaque évènement la présence du Bouddha et me laisser embrasser.
Je sais que chaque personne, chaque évènement peut être mon maitre et m'enseigner.

Puissè-je être totalement présent pour prendre soin de mes éventuelles souffrances lorsqu'elles se manifesteront. Je ferai en sorte que tout se qui va se présenter d'agréable ou de désagréable soit une opportunité, un défi, que la vie me propose pour avancer sur le chemin de transformation et de guérison.

Puisse la pleine conscience me permettre d'être totalement présent pour voir les belles choses croisées sur ma route et m'en nourrir: la feuille morte qui tombe de l’arbre, le nuage qui s'étire, le rire de mon enfant, le sourire de ma bien aimée, le soutien de l'ami ...

Puissè-je voir et apprécier toutes les nombreuses conditions du bonheur qui sont présentes en moi et autour de moi: J'ai des yeux pour voir, je n'ai pas mal aux dents, j'ai de quoi manger, un toit pour m'abriter, des amis pour marcher à mes côtés, la chance d'avoir rencontré le Dharma.

Puissè-je ressentir l'amour de la Vie et me laisser guider par son flux d'énergie , entrer dans le courant avec confiance pour pouvoir dire "oui" à ce qui sera à chaque instant sans résister au désagréable, sans m'attacher à l'agréable, et vivre ainsi dans l'impermanence et l'interdépendance des êtres et des choses.

Puissè-je tout au long du jour me réconcilier avec cette part de moi-même que je n'aime pas pour entrer un peu plus en amitié avec moi même, pour mieux comprendre les autres et développer ma compassion à leur égard, et en lien avec les grands Etres, pouvoir accueillir leur souffrance et leur envoyer de l'énergie de joie et de paix.

Au moment de me coucher, je me souviendrai de tous les beaux moments de cette journée et je rendrais grâce. Je serai conscient de ce qu'il y a encore lieu d'achever, de réparer, de réconcilier, de pardonner, et je prendrai l'engagement de le faire dès que possible. Me souvenant que dans l'interdépendance la souffrance comme le bonheur sont collectifs, j'enverrai des pensées d'amour et de compassion à tous les êtres, et particulièrement à ceux qui souffrent à cet instant afin qu'ils puissent transformer leur souffrance et s'éveiller à leur vraie Nature.
Je m'endormirai en paix en me posant avec confiance dans les bras de la Vie, du Bouddha, des mes ancêtres qui m'accompagnent et me portent si bien sur le Chemin.

Source : Maison de l'Inspir

mercredi 12 décembre 2012

"Gérer ses émotions" par Ajahn Brahmavaso

Dans son enseignement du 20 juin 2007, Ajahn Brahm nous enseigne comment gérer les émotions difficiles et comment expérimenter davantage d'émotions positives. 

CLIQUER ICI pour voir la vidéo.


lundi 10 décembre 2012

Vingt nouveaux soutras du Tipitaka en français en ligne

Sutta Pitaka
  • Digha Nikaya
Brahmajāla Sutta (le filet contenant toute les opinions) 
Siṅgāla Sutta (Un discours pour Siṅgāla)

  • Majjhima Nikaya 
Bahuvedanīya Sutta (Beaucoup dont faire l'expérience) - MN59
Apaṇṇaka Sutta (L'enseignement incontestable) MN60
Cūḷamāluṅkya Sutta (Le court discours à Māluṅkya) MN63
Kīṭāgiri Sutta- extrait- (A Kīṭāgiri) MN70
Dīghanakha Sutta (L'affirmation de Dīghanakha) MN74
Māgaṇḍiya Sutta (Le discours à Māgaṇḍiya) (MN 75)
Samaṇamuṇḍika Sutta (Discours pour Samaṇamuṇḍikaputta) (MN 78) {extrait}
Vekhanassa Sutta (Discours pour Vekhanassa) (MN 80) {extrait}
Raṭṭhapāla Sutta (L'histoire de Raṭṭhapāla) (MN 82)
Angulimala Sutta (L'histoire d'Aṅgulimāla) (MN 86)
Bāhitikā Sutta (Le manteau) (MN 88)
Sāmagāma Sutta (Discours donné à Sāmagāma) (MN 104) {extrait}
Gaṇaka Moggallāna Sutta (La question de Gaṇaka Moggallāna) (MN 107)
Cūḷasuññata Sutta (Petit discours concernant le vide) (MN 121) {extrait}
Upakkilesa Sutta (Les impuretés) (MN 128) {extrait}
Bālapaṇḍita Sutta (L'ignorant et le sage) (MN 129)
Dhātuvibhaṅga Sutta (Un exposé sur les éléments matériels) (MN 140)
Indriyabhāvanā Sutta (Le développement des facultés sensorielles) (MN 152)

"Pourquoi sommes-nous ici ?" par le Vénérable Ajahn Chah

"....C’est un bonheur que ce corps soit encore capable d’être assis là pour que vous puissiez le voir maintenant. C’est une bénédiction en soi. Bientôt vous ne le verrez plus. Le souffle sera au bout, la voix s’en sera allée. Ils suivent la loi des supports régissant les choses composées. Le Bouddha appelait cela Khaya vayam, le déclin et la chute de tous les phénomènes conditionnés.

Comment déclinent-ils ? Nous pouvons comparer cela à un bloc de glace. Au début, c’était simplement de l’eau ; on la congèle et cela devient de la glace. Bientôt elle se met à fondre..."

Pour lire la suite, cliquez ici.

vendredi 7 décembre 2012

Instructions de Méditation par Ajahn Brahmavaso : livre à télécharger gratuitement

Le manuel de méditation, dont nous vous avons déjà parlé, étant en cours de réimpression, voici un livre en français que vous pouvez télécharger gratuitement, en cliquant ici (pour ceux qui veulent avoir tout de suite des instructions précises d'Ajahn Brahmavaso).


Ci-dessous la table de matière de ce précieux livre :




  1. La méthode de base
    1. Le but de la méditation 
    2. Le silence : source de sagesse et de clarté
    3. Ne rien faire 
  2. La méditation en marchant 
    1. Introduction 
    2. Les cinq bénéfices de la méditation en marchant 
    3. Se préparer à méditer en marchant 
    4. Les bases de la méditation en marchant et le choix d’un objet 
    5. Conclusion 
  3. Méditation guidée sur metta (bienveillance)



mercredi 5 décembre 2012

Témoignage de Laurence L sur sa manière de vivre le cancer

Laurence L. est une personne très courageuse et très patiente. Elle vit avec la maladie et les traitements depuis plus de 3 ans.

Voici sa façon de voir les choses qu'elle a la gentillesse de partager avec nous : 
  • "Chaque jour , je lis un proverbe, une phrase positive et j'essaie d'y réfléchir. Je m'oblige à me relaxer au moins une demi heure." 
  •  "Prends soin de toi, profites de tous les instants, des bonheurs qu'on confectionnent à chaque occasion et qu'il faut vivre à fond. A qui sait attendre le temps ouvre ses portes (proverbe chinois)."

Merci à Laurence pour cette belle leçon de vie.

Nous vous proposons en complément un enseignement d'Ajahn Liem : "Le "cancer" de la mort" ou comment l'enseignement du Bouddha nous aide à développer la vue juste de la maladie et des phénomènes. Cliquez ici.

lundi 3 décembre 2012

"Construire la maison de la paix" par Ajahn Brahmavaso

Discours prononcé par Ajahn Brahmavaso du 17 avril 2007, traduit en français par Manwe et Eric pour le forum Metta.

Résumé : La paix acquise grâce à la méditation conduit à s'éveiller dans de multiples domaines.


Pour voir la vidéo , CLIQUEZ ICI.

samedi 1 décembre 2012

La méditation : la méthode de base, samatha et questions / réponses par Ajahn Brahmavamso

Ajahn Brahmavamso explique très clairement la méthode et les étapes de la méditation. Son livre "Manuel de Méditation selon le bouddhisme Théravada" (Editions Almora) est très complet et constitue un recueil de conseils vraiment précieux pour les débutants comme pour les expérimentés.
Attention : cet excellent livre est en cours de réimpression et sera disponible vers la mi-janvier 2013.

Les 3 articles suivants vous en donnent un avant-goût (vous les retrouverez aussi dans la page "Boîte à outils de la Méditation") :