samedi 20 avril 2013

Dimanche 12 mai 2013 : fête du Vésak à la Pagode Van Hanh et 25 mai : pleine lune du Vésak


Vésak est le nom du 4ème mois lunaire, c'est à dire les 30 jours durant lesquels les bouddhistes commémorent plusieurs événements majeurs de la vie du Bouddha : naissance, Eveil et passage en parinirvana (mort).
Le jour culminant est le jour de la pleine lune de ce mois là. La date retenue en France depuis que le Vésak est admis par les autorités françaises comme jour de fête officiel pour les fonctionnaires bouddhistes, est la pleine lune de mai, à savoir le 25 mai en 2013.



Dans un article paru dans Actualité Bouddhiste n°13, Jean-François Gantois invitait ses lecteurs à une "petite excursion dans le labyrinthe de nos calendriers". 
En résumé :
Les écoles du Theravada font commencer l’année à la nouvelle lune de mai-juin, selon la tradition indienne ; elles célèbrent donc simultanément le Vesak et le Nouvel An.
Les écoles du Mahayana, y compris du Vajrayana, font commencer l’année à la nouvelle lune de février-mars, selon la tradition chinoise. A noter : les calendriers chinois et himalayens peuvent accuser un décalage allant jusqu’à une lunaison (environ une fois tous les trois ans).
En ce qui concerne la datation, le point de départ des calendriers du Theravada et du Mahayana est semblablement le parinirvana du Bouddha. Une exception pour confirmer la règle : les tenants tibétains du Vajrayana partent non de la vie du Bouddha, mais du premier roi du Tibet, 417 ans plus tard.



Lettre du Vésak 2013 de  la Pagode Van Hanh

Fête du Vesak

Le Sûtra Dirghagama nous a enseigné que le Bouddha descendit du Ciel de Tusita et entra dans la matrice de sa mère, aussitôt elle “observa spontanément les préceptes: ne pas tuer, ne pas s'approprier de biens d'autrui, ne pas commettre l'inconduite sexuelle, ne pas mentir, ne pas consommer des produits intoxicants ; son esprit restait toujours serein, sans désir illusoire, sans concupiscence, vertueux, pur, paisible, heureux et sans crainte”.

Ainsi, dès l'entrée dans le ventre de sa mère, un Bouddha oeuvrait déjà “pour le bonheur, la paix et la joie de tous les êtres, pour l'amour, l'intérêt de la vie”. Un Bouddha qui vient “d'apparaître” apporte déjà la sérénité, la pureté, la non-souillure, la paix, la joie et le bonheur aux êtres vivants, aux êtres Célestes et aux Humains.
Le Bouddha possède un tel pouvoir que quand nous récitons son nom, pensons à Lui, méditons sur Lui alors “nos désirs néfastes sont tous anéantis et dans notre esprit il ne reste plus de facteurs non-vertueux et souillés, ni de souffrances ni d'inquiétudes. C'est en pensant au Bouddha que notre esprit devient calme, joyeux, que nous pouvons parvenir à l'esprit suprême et nous établir paisiblement, facilement dans le présent.” (Majjhimagama Sûtra).

Afin que notre esprit s'élève, s'embellisse de jour en jour, que notre vie devienne de plus en plus joyeuse et heureuse, la pagode Van Hanh organise solennellement la Grande Fête du Vesak, l'année 2557 (calendrier Bouddhique) le Dimanche, 12 mai 2013, de manière que l'amour et la compassion merveilleux de l'Honoré du monde imprègnent les monts et rivières, et permettent à tous les êtres d'atteindre la libération.

Nous avons l'honneur de vous inviter, chers Bouddhistes, de près et de loin, à venir participer à cette Fête afin de bénéficier du bienfait de la pluie du Dharma vous aidant à surpasser toutes les souffrances et à obtenir le véritable bonheur.

Bien cordialement
Thich Nguyên Lôc 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire