samedi 11 mai 2013

Après la mort : réincarnation ou manifestation ?

Voie Eveillée du Coeur vous propose une synthèse de ce qui se passe après la mort selon une sélection d'enseignements bouddhistes.


1. Que nous dises les Soutras ?

Soutra « Toutes les Formations sont Vides » Samyukta Agama, soutra n°273

"... Comme deux mains qui frappent provoquent du bruit, quand les yeux sont en contact avec l’image, cela fait naître la conscience visuelle.... Quand les conditions telles que le mental et l’objet du mental sont présents, la conscience du mental se manifeste. Le mental, l’objet du mental et la conscience du mental se manifestent, alors cela mène au contact, à la sensation, à la perception et à la volition. Tous ces phénomènes sont impermanents, dépourvus de soi et d’objet du soi..."

Soutra de la Vacuité vue à la Lumière de la Vérité Ultime - 
Samyukta Agama, soutra n° 335 (voir aussi le soutra n°297)

... Bhikshus, quand les yeux apparaissent, ils ne viennent de nulle part et quand ils se décomposent, ils ne vont nulle part non plus. Cela signifie que les yeux apparaissent mais n'ont pas de nature véritable. Ainsi, s’ils apparaissent, ils devront se décomposer. L’action et la rétribution existent mais il n’y a pas d’auteur. Quand cet agrégat cesse, un autre continue. Ceci est également vrai pour toutes les autres désignations conventionnelles comme les oreilles, le nez, la langue, le corps et le mental. Les désignations conventionnelles sont des phénomènes [produits et détruits] selon le principe : ceci étant, cela est ; ceci naît, parce que cela naît ; à cause de l’ignorance, il y a la formation ; à cause de la formation, il y a la conscience, etc., jusqu’à la production de tout un bloc de souffrance....



Soutra de la Libération de l’Attachement aux Vues de l’Eternalisme et de l’Annihilation
Samyukta Agama, soutra n°300

Dire que la personne qui crée le karma et la personne qui reçoit la rétribution font un, dit le Bouddha au brahmane, c’est tomber dans l’éternalisme. Dire que ce sont deux personnes différentes, c’est tomber dans l’annihilation. En expliquant le Dharma et sa signification, [je] quitte ces deux [vues] extrêmes et ne fais que suivre la voie du Milieu. Cela veut dire que ceci étant, cela est ; ceci naît, alors cela naît ; basée sur l’ignorance, il y a formation, etc. et ce, Jusqu’à l’accumulation de tout un bloc de souffrance. Quand l’ignorance cesse, la formation cesse, etc. et ce, jusqu’à ce que toute la souffrance se dissolve.

Soutra de la Grande Vacuité
Samyukta Agama, soutra n°297

Bhikshus, si l'on arrive à abandonner l’ignorance, l’attachement et à faire naître la vision profonde, alors qui est cette vieillesse et la mort et à qui appartiennent cette vieillesse et la mort ? Si vous voyez ainsi, la vieillesse et la mort cesseront. A ce moment-là, nous savons que leurs racines seront tranchées comme le sommet d’un palmier coupé, elles n’auront aucune chance de repousser dans l’avenir. Si le bhikshu réussit à quitter l’ignorance et l’attachement et à faire naître la vision profonde, alors qu’est la naissance et à qui appartient cette naissance ? C’est ainsi que l’on examine : qu’est la formation, à qui appartient la formation ? Alors la formation cessera. A ce moment-là, nous savons que leurs racines (naissance et mort) sont tranchées comme le sommet d’un palmier coupé, elles n’auront aucune chance de repousser dans l’avenir. Si le bhikshu réussit à quitter l’ignorance et l’attachement et à faire naître la vision profonde, il comprend alors qu’à cause de la cessation de l’ignorance, la formation cesse, etc., et ce, jusqu’à la cessation de la totalité de la souffrance. C’est le Soutra de la Grande Vacuité.



2- Qu'est-ce que la mort, la naissance, le mouvement continuel, le créations karmiques et les facteurs coproduits ? (Visuddhimagga)



Affirmation
Négation

La mort

Est la simple rupture des agrégats (corps, sensations, perception, formations mentales, consciences)
N’est pas la mort d'un être, ni le départ de cet être vers un autre corps.

La naissance
Est une simple apparition des 5 agrégats
N’est pas la naissance d'un être, ni l'apparition d'un être dans un nouveau corps.
Le mouvement continuel
Est la succession des agrégats, soit le processus ininterrompu des domaines (domaines des facultés sensorielles et de leurs objets) et des éléments (domaines + consciences sensorielles) 
N’est pas un être qui quitte ce monde-ci pour un autre monde, qu'il arrive d'un autre monde pour celui-ci.
Les créations karmiques
Actes méritoires et déméritoires du corps, de la parole et de l'esprit, constituées de caractéristiques générales et particulières
Ne créent pas un moi autonome, ni appartiennent à un moi autonome. Ne sont pas permanentes, agréables et belles.
Les facteurs coproduits conditionnellement
Existent à cause de l’aveuglement et des autres facteurs de coproduction conditionnées
Ne fait pas exister un moi autonome qui naîtrait par le lien-de-renaissance



3- Que se passe-t-il après la mort ?(Visuddhimagga)

L'état de conscience  appelé "décès" représente la fin de l'existence. L'état de conscience suivant s'appelle "lien-de-renaissance" parce qu'il relie les deux existence, mais il ne vient pas de l'existence précédente, c'est à dire qu'il n'est pas la continuation de l'être au sens d'un être qui continuerait continuellement.
Ce n'est pas l'être qui continue, mais ses créations karmiques. C'est à dire que le lien-de-renaissance se manifeste par les causes qui ont été produites lors de l’existence précédente : le karma ou les formations créatrices de karma.

La conscience qui "renaît" ne passe pas de l'existence précédente à la nouvelle, mais est produite par les formations créatrices de karma. Le phénomène est comparable à l'écho : l'écho n'est pas identiques au son initial, mais n'est pas non plus totalement différent. De même la flamme d'une bougie qui s'éteint et celle qu'on rallume ne sont ni identiques ni différentes.

Dans cette continuité, il n'y a ni identité ni altérité, et c'est bien finalement, sinon il ne pourrait y avoir évolution. On ne peut pas dire que le lait caillé ne vient pas du lait et on ne peut pas dire que le lait caillé est la même chose que le lait.


4- Conclusion

Le mot "renaître" n'est pas adapté, car cela fait croire que la personne morte continue d'exister en renaissant. En fait, ce sont ses actes passés qui vont faire se manifester une nouvelle existence dans l'un des six mondes du monde du désir (dieux, demi-dieux, humain, animaux, esprits avides, enfer). Exemple : le karma liés aux actions de la sphère sensorielle fait apparaître une conscience visuelle, auditive, gustative .... résultante.

Afin d'éviter de générer de la confusion, il conviendrait donc de parler de continuité de manifestation des actes passés et non d'une réincarnation, transmigration de la personne, qu'on associe généralement au "moi" ou à une "âme" (version magnifiée du "moi"). Selon Sangharakshita : "la position bouddhique réellement strictement orthodoxe, c'est qu'il y a une renaissance mais que personne ne renaît".

Ceci met en évidence l'importance capitale de la pratique de l'éthique, soit pour les bouddhistes : le Noble Sentier Octuple



Sources













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire