lundi 29 février 2016

Samedi 12 mars : Soirée Tibet à Nantes


Les Quatre Dharmas de Gampopa


Vous pouvez télécharger le fichier pdf du livre à l'adresse suivante :
http://fleursdudharma.com/textes/titres/quatre-dharmas-gampopa.php


Le Premier Dharma

Accordez moi votre bénédiction afin que mon esprit ne fasse qu’un avec le dharma.

Le premier dharma de Gampopa est habituellement traduit par, « Que mon esprit ne fasse qu’un avec le dharma, » mais une traduction plus littérale devrait être « Puisse mon esprit aller dans le dharma. » Pour les débutants que les activités du corps soient conformes au dharma ou pas ne fait pas une grande différence. Que sa parole soit conforme au dharma ou pas ne fait pas non plus une grande différence. Mais que son esprit soit conforme au dharma fait toute la différence. Si notre esprit est conforme au dharma, alors notre parole et les activités de notre corps se conformeront au dharma d’eux même. Et si notre esprit ne devient pas un avec le dharma, alors ce qu’on fait avec le corps et la parole n’a vraiment pas d’importance ; cela ne sera de toutes façons d’aucun véritable profit. C’est pourquoi il est de la plus haute importance qu’au début notre esprit devienne un avec le dharma.


Le Deuxième Dharma

Accordez moi votre bénédiction afin que le dharma m’accompagne sur la voie.

Le premier dharma de Gampopa traitait de la nécessité de pratiquer le dharma. Ce chapitre traitera du second dharma de Gampopa qui concerne le besoin d’une motivation qui mène à la réalisation finale de la voie, l’illumination. Il existe deux types de motivation. L’une consiste à rechercher le bonheur pour soi même, c’est la motivation du hinayana. L’autre consiste à rechercher le bonheur po
ur tous les êtres sensibles, sans limite comme l’espace, c’est la très pure, exceptionnelle motivation du mahayana.


Le Troisième Dharma

Accordez moi votre bénédiction afin que le dharma clarifie la confusion.

Le deuxième dharma de Gampopa traitait de la motivation et des bases pour progresser dans le dharma le long du chemin. Qu’est ce que l’on entend par chemin? Dans le samsara on est confronté à toutes sortes d’obstacles, de souffrances, et d’épreuves. Quelles sont ces souffrances et épreuves? Elles sont la confusion qui n’existe pas par elle-même. Comme il n’existe rien qui existe de façon inhérente, elles peuvent être abandonnées. Ainsi le troisième dharma de Gampopa est « puisse le chemin dissiper la confusion » et parle de comment on peut abandonner la confusion.

Le Quatrième Dharma

Accordez moi votre bénédiction afin que je puisse transformer la confusion en sagesse .

Le point principal dans le troisième dharma de Gampopa est l’altruisme et la vacuité. Néanmoins, l’altruisme et la vacuité dont on parle dans le troisième dharma ne sont pas réalisés naturellement, mais sont acquises à travers la pratique de la méditation. Aussi, il s’agit d’une vacuité qui n’est pas le rien, parce qu’elle possède la sagesse. Et cette sagesse a les trois aspects du savoir, de l’amour tendre, et du grand potentiel. La véritable nature de tous les phénomènes est toujours la même, que la personne ait manifesté de la sagesse ou pas. Néanmoins, la réalisation du dharmadhatou° varie d’un individu à un autre. Le bouddha parfaitement illuminé a complètement manifesté cette sagesse. Néanmoins, dans notre cas de personnes ordinaires, cette sagesse est d’une certaine façon obscurcie ou couverte ou tachée. C’est pourquoi lorsque nous parlons de cette sagesse à l’intérieur de nous même, nous l’appelons sougatagarbha ce qui signifie en sanskrit « essence du sougata » qui est le Bouddha (gharba signifiant essence).



°Dharmadhatou : d'après le Hinayâna c'est la vraie nature des choses, c'est à dire la règle à laquelle les phénomènes se soumettent, mais le Mahayana, c'est la Vraie Nature qui enveloppe et pénètre tous les phénomènes. 

Ces paragraphes sont extraits du livre : Les Quatre Dharmas de Gampopa
par Khenchen Thrangou Rinpoché.
Traduit en anglais par Ken et Katia Holmes
Traduit en français par Ka
Source : http://partagedharma.jimdo.com/

lundi 22 février 2016

« Atteindre l’Eveil en tant que femme » ou le destin singulier d’une jeune anglaise devenue nonne bouddhiste

Celle qui fit le vœu d’atteindre l’Eveil en tant que femme passa 12 ans dans un ermitage à plus de 4000 mètres d’altitude et entreprend désormais de faire revivre un ordre de femmes yogi - Par Sofia Stril-Rever


Dans le livre UN ERMITAGE DANS LA NEIGE, Vicki Mackenzie raconte le destin singulier de la jeune anglaise Diane Perry qui fut la première occidentale ordonnée nonne à 25 ans par Sa Sainteté le XVI° Karmapa. Celle qui fit le vœu d’atteindre l’Eveil en tant que femme passa 12 ans dans un ermitage à plus de 4000 mètres d’altitude et entreprend désormais de faire revivre un ordre de femmes yogi, les togdenma, qui disparut au Tibet avec la Révolution culturelle.


Le vent du karma

Les Tibétains parlent du vent du karma auquel on ne résiste pas car il nous pousse là où on n’avait jamais imaginé, ni rêvé aller, là où il nous faut pourtant inéluctablement aller. Diane Perry est une jeune anglaise d’un quartier populaire de Londres que le vent du karma va ainsi pousser en Inde dans les années soixante, au tout début de l’exil des Tibétains.

Sa rencontre avec le Dalaï-Lama n’est pas banale. Il l’interpelle en lui disant « Anila », et cela sans qu’elle soit encore nonne car elle est tout juste arrivée dans le nord de l’Inde. Et elle lui répond sans comprendre pourquoi qu’elle est originaire d’une province tibétaine, le Kham.

Une semaine plus tard, le jour de ses 21 ans, le vent du karma s’est de nouveau levé pour la jeune anglaise et il la met en présence du VIII° Khamtrul Rinpoche. C’est terrifiée et tremblante qu’elle comprend immédiatement le sens de cette rencontre : Khamtrul Rinpoche sera son maître comme il le fut autrefois. Elle exprime en ces termes la violence de ce qu’elle éprouve alors : « J’avais l’impression de rencontrer quelqu’un que l’on connaît très bien et que l’on n’a pas vu depuis longtemps. Et en même temps, tout se passait comme si la partie la plus profonde de mon être avait toujours été là, en moi, mais que, maintenant, elle se trouvait à l’extérieur. » Et le même soir, Diane demande à Khamtrul Rinpoche de l’ordonner nonne. Il accepte et l’ordonne novice trois semaines plus tard. Elle n’a pas de cadeaux à lui offrir, comme le veut la tradition, alors elle lui déclare : « Je vous offre mon corps, ma parole et mon esprit. » Elle s’appellera désormais Tenzin Palmo, Glorieuse détentrice de la doctrine de la pratique de succession.


17 et 18 septembre 2016 : le Dalaï Lama à Strasbourg

Sa Sainteté le Dalaï Lama est le chef spirituel du peuple tibétain, mais il est également un enseignant de la philosophie bouddhiste parmi les plus érudits.

Ses enseignements attirent de très nombreux pratiquants et sympathisants dans tous les pays du monde.


C'est dans ce cadre que s'organise sa venue à Strasbourg en septembre 2016.

Sa Sainteté le Dalaï Lama répond à l'invitation de plusieurs centres et congrégations bouddhistes tibétains qui, pour l'occasion, se sont fédérés en l'association : Mandalas-Strasbourg 2016.


Samedi 17 septembre 2016

  • de 9:30 à 11:30 et de 13:30 à 15:30
Enseignements sur le texte de Nagarjuna "Le commentaire de l’Esprit d’Eveil" 
(skt. Bodhichittavivarana, tib. Byang chub sems 'grel)



Dimanche 18 septembre 2016

  • de 9:30 à 11:30
Initiation de Tchenrezig.

  • de 13:30 à 15:30
Conférence publique sur le thème : "Pour une éthique au delà des religions"

mercredi 10 février 2016

"Vie après la mort" : une enquête qui bouleverse les certitudes

On connaît tous des cas de deuil où surgit l’impression de « présence » du défunt. Pour beaucoup, consulter un médium est un moyen de nouer un contact intelligible avec le disparu. Les exemples sont si nombreux qu’un journaliste a cherché à en savoir plus. Son livre* bouscule de nombreuses certitudes. Paris Match. Avec votre “Test”, vous nous entraînez aux frontières du réel. Quelle est la genèse de cette aventure ?

Stéphane Allix. La mort de mon frère, en 2001, dans un accident de voiture en Afghanistan, a bouleversé ma famille et imposé le sujet de la mort au cœur de notre existence. Depuis, je n’ai cessé de me poser des questions et j’ai complètement réorienté mon travail de journaliste : du reportage sur la guerre, le trafic de drogue, le terrorisme, j’ai basculé vers les phénomènes inexpliqués.

Pour entrer en contact avec votre frère ?
Pour comprendre. Pour moi, avant sa mort, les sujets qualifiés de « surnaturels » n’étaient pas sérieux. Puis j’ai découvert des témoignages troublants, des livres, et surtout des travaux de chercheurs sur les expériences de mort imminente (EMI), notamment. En enquêtant, j’ai commencé à mesurer ce que nous prenons pour une certitude scientifique “il n’y a rien après la mort”, ne repose sur aucune preuve.


"L'ENSEMBLE DES PHÉNOMÈNES EXTRAORDINAIRES 
SONT SCIENTIFIQUEMENT ÉTUDIÉS"

Qu’est-ce qu’une EMI ?
Des milliers de gens racontent avoir vécu un état de conscience éveillé alors qu’ils étaient en état de mort cérébrale. J’ai alors interrogé des médecins : est-ce un rêve, une hallucination ? Les EMI demeurent encore inexpliquées, mais j’ai découvert que l’ensemble des phénomènes extraordinaires, qui vont de la médiumnité au sixième sens en passant par les expériences aux frontières de la mort sont scientifiquement étudiés.

Avez-vous eu des réponses ?

POUR LIRE LA SUITE, CLIQUER ICI

mardi 9 février 2016

Toutes les vidéos du Village des Pruniers en Français !

Grâce à un membre de la Sangha du Village des Pruniers, le site http://www.plumvillagehq.com. vous permet de trouvez les vidéos des enseignements de Thich Nhat Hanh, Sư cô Chân Không et d'autres moines et nonnes en Français.

Merci à cette initiative qui nous simplifie la recherche de ces précieuses vidéos !


lundi 8 février 2016

Jetsunma Tenzin Palmo : sa pratique durant douze ans dans son ermitage himalayen

Si les résultats de la méditation sont extraordinaires, la voie qui mène à l'Éveil est extrêmement difficile et pénible. C'est une longue route où il y a fort à faire. Les lamas considèrent que parvenir à la libération en l'espace de trois vies représente une progression rapide. La tâche consiste en effet à transformer son corps, sa parole et son esprit en ceux du Bouddha. Pas moins.../

Méthodique et extrêmement consciencieuse, Tenzin Palmo avait commencé les pratiques préliminaires à Dalhousie puis au Lahoul, longtemps avant de se retirer dans sa grotte.

On répète ces pratiques des dizaines de milliers de fois afin d'assouplir l'esprit et de le préparer aux méditations ésotériques tantriques ultérieures. Durant sa retraite, elle les effectua à nouveau. Elle s'astreignit aussi à un jeûne total et, en une autre occasion, à un jeûne partiel tout en faisant les grandes prosternations et en chantant les louanges de Chenrézi, le Bouddha de la compassion aux mille bras. Les conditions extrêmes dans lesquelles elle vivait accrurent la difficulté physique et mentale de ces pratiques déjà très éprouvantes.
« C'était l'hiver et je n'avais pas les aliments appropriés à ces exercices. Je mangeais une nourriture trop lourde. Quand on fait un jeûne, il est préférable d'absorber des aliments à la fois légers et nutritifs. C'était donc physiquement très dur. J'avais des problèmes digestifs et j'étais devenue très faible. »
Elle raconte cela simplement, se refusant à de plus amples commentaires. Au niveau spirituel, les résultats furent étonnants : «L'esprit se purifie. Les prières sont très belles et l'esprit devient extrêmement clair et léger, ouvert et plein de foi. ».../


jeudi 4 février 2016

Sun Radio - Invité du 17-19 : La pagode Van Hanh et programme de la Fête du Têt 2016


L'invité du 17-19 à Sun Radio : interview de Kim Damerose qui présente la pagode Van Hanh et la fête du Têt 2016

Cliquez ici pour écouter l'interview.

Sur la page de Sun Radio, cliquez sur la flèche entourée en bleu ci-contre.